Les escrocs des temps modernes : les cas les plus célèbres

home_23janv12petitPrès de trois ans après la condamnation à 150 ans de prison de Bernard Madoff, considéré comme le plus grand escroc du siècle, les États-Unis sont à nouveau plongés dans une affaire de fraude financière avec l’ouverture à Houston au Texas (sud des États-Unis) du procès du financier américain Allen Stanford, incarcéré depuis 2009 pour une escroquerie portant sur 7 milliards de dollars. Occasion pour nous de revenir sur les escrocs les plus célèbres de ces dernières années avec évidemment Bernard Madoff en tête de liste, homme d’affaires américain.

Président fondateur d’une des principales sociétés d’investissements de Wall Street, Bernard L. Madoff Investment Securities LLC, Bernard Madoff est un entrepreneur autodidacte qui a créé sa société en 1960 à l’âge de 22 ans. Au fil des ans, il acquit une réputation prestigieuse qui lui vaut d’être considéré comme un innovateur majeur dans le monde de la finance électronique. Sa société était l’une des cinq sociétés les plus actives dans le développement du Nasdaq dont il a été président de 1990 à 1993. Il a également été très actif à la National Association of Securities Dealers (NASD), une organisation d’autorégulation de la bourse. Il profite de sa notoriété et de son succès pour monter un fonds d’investissement spéculatif géré par une société parallèle qu’il crée et qui s’occupe de placements d’une vingtaine de clients à qui il propose des taux de profit allant jusqu’à 17% par an. Ce self-made-man a recours à un système de vente pyramidale qui consiste à payer les intérêts des premiers investisseurs avec le capital apporté par les derniers entrés.

Mais suite à la chute des marchés financiers fin 2008, certains de ses clients demandent à retirer leurs fonds, faisant ainsi s’écrouler ce système. C’est le début de la fin pour Bernard Madoff qui est arrêté en décembre 2008 par le FBI et mis en examen pour fraude. Et en juin 2009, il est condamné à 150 ans de prison, le maximum prévu par la loi américaine. Il rentre ainsi dans l’histoire comme l’instigateur de l’une des plus importantes fraudes du siècle passé avec 50 milliards de dollars détournés.

Au moment de son arrestation, Bernard Madoff a révélé qu’il s’était inspiré de la « chaîne de Ponzi » du nom de Carlo Ponzi, petit émigré italien arrivé aux États-Unis avec 200 dollars en poche en 1903. Il a ensuite enchaîné petit boulot après petit boulot dans différentes villes nord-américaines où il est garçon de café, infirmier ou employé de banque, etc. C’est en prison qu’il rencontre celui qui va l’aider à lancer sa carrière d’escroc, un certain Charles Morses qui lui apprend comment diriger ses affaires et détourner des fonds bancaires en toute légalité et impunité. Mais, sa carrière ne démarre véritablement qu’à partir de 1919, au lendemain de la Première Guerre mondiale qui a provoqué la chute vertigineuse de plusieurs monnaies européennes. Carlo Ponzi va en profiter pour monter une gigantesque escroquerie financière qui consiste à spéculer sur les coupons-réponses internationaux édités par les services postaux des différents pays, et dont la valeur est la même d’un pays à l’autre. C’est le début de la « chaîne de Ponzi » qui permet à Carlo Ponzi d’être millionnaire pendant un an, avant sa chute en 1920.

En plus de Madoff, Ponzi a inspiré quelques autres escrocs ces dernières années à l’instar d’Allen Stanford, surnommé le « petit Madoff ». Cet homme d’affaires texan aurait trompé quelque 30 000 investisseurs de plus de 100 pays différents par des investissements fictifs via Stanford International Bank, une banque basée à Antigua où il a acquis la nationalité et a été anobli. Il a utilisé la même fraude pyramidale que Madoff, découverte en 2009, année de son arrestation.
La province du Québec du Canada a également son Bernard Madoff en la personne de Vincent Lacroix, fondateur de l’entreprise de gestion de fonds de placement, Norbourg. Au milieu des années 2000, il est accusé d’avoir orchestré un détournement pour environ 130 millions CAD faisant 9200 victimes. Il s’agit du plus gros scandale financier survenu au Québec jusqu’à ce jour. Vincent Lacroix a été reconnu coupable, en décembre 2007, des 51 chefs d’accusation déposés contre lui dont manipulation de fonds communs et falsification de documents. Après avoir été condamné à 13 ans de prison et à une amende de 250 000 dollars CAD, il obtient une libération conditionnelle qui l’oblige à séjourner dans une maison de réinsertion.

Cependant, ces types d’escroquerie ne sont pas propres aux pays nord-américains, les autres pays ont également leur Bernard Madoff. Ainsi, le Japonais Kazutsugi Nami a été arrêté en février 2009 avec 20 autres personnes dans son pays pour avoir détourné 126 milliards de yens, soit un peu moins d’un milliard de dollars en suivant le même système que les autres, la fameuse « chaîne de Ponzi ». De même, le Libanais Salah Ezzedine a été inculpé en avril 2010 pour détournement de fonds et de fraude qui a coûté plus d’un milliard de dollars à ses clients, principalement des investisseurs libanais, avec les ventes pyramidales.

Les escrocs des temps modernes : les cas les plus célèbres
 
 
 
 

AE ENTREPRISE

AEInc_logo11

Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.

+ Plus d'info...

AE MAGAZINE

AEmag_logo11

Afrique Expansion Magazine


Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques...

+ Plus d'info...

FORUM AFRICA

ForumAfrica_logo11

Forum Africa


Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...

+ Plus d'info...

Contact

Afrique Expansion Magazine.
Revue des affaires et des partenariats Nord-Sud
Une publication du groupe Geramcommunications

  • Tel: +1 (450) 902-0527
  • Fax: +1 (514) 393-9024
  • Équipe

aem44-small