banner_38_940x100
 
 
 
 
 
 

Les femmes entrepreneures : puissant levier de l’économie africaine

Envoyer Imprimer PDF

femmes d'affaires en AfriqueL’Afrique a connu ces dernières années, avec l’arrivée des femmes dans le milieu des affaires, ce qu’on pourrait appeler une petite révolution. En effet, pendant très longtemps, l’image de la femme d’affaires sur le continent était souvent associée à celle de la femme commerçante, les fameuses « Nana Benz », ces vendeuses du marché de Lomé, illettrées mais rusées, qui avaient fait fortune dans le commerce de pagnes imprimés en Hollande et affichaient leur réussite au volant d’une Mercedes.

De véritables femmes indépendantes qui se sont enrichies grâce à leur travail acharné. Pour le reste, les domaines comme l’industrie, la banque, l’immobilier, etc., c’était une « affaire d’hommes ». Elle, c’était les champs, le marché et les fourneaux, ou, suprême consécration, quelque ministère de type ministère Délégué Chargé de la Famille et de la Condition féminine. L’entrepreneuriat et toute autre forme de responsabilité économique digne de ce nom, hors secteurs informel et public, leur étaient « interdits ».  Mais depuis peu, une nouvelle génération de femmes africaines a décidé de s’imposer de plus en plus dans la « cour des hommes », démontrant ainsi que le pouvoir économique peut également se conjuguer au féminin.

Du Togo, au Sénégal, en passant par la République Démocratique du Congo, le Cameroun, la Tanzanie, l’Ouganda ou encore le Maroc, partout sur le continent africain, de nombreuses entreprises privées sont aujourd’hui dirigées par des « PDG en talons aiguilles » qui parlent business plan, brassent des millions, voire des milliards de CFA, de rands ou dinars. L’Afrique du Sud semble avoir ouvert la voie avec quelques exemples de femmes nommées à la tête des grandes banques comme Absa Bank, filiale de Barclays ou Standard Bank, la première banque du pays.

De même, hors Afrique australe, quelques grandes compagnies continentales ont également montré l’exemple. Ainsi, au fil des ans, les choses ont progressivement changé pour aboutir à un consensus qui veut que l’implication des femmes dans tous les rouages de la machine économique, même les plus sensibles, est indispensable au continent. Cependant, ces femmes d’affaires à la tête de fleurons de l’économie formelle restent des pionnières, comme l’a expliqué Graça Machel, l’épouse de Nelson Mandela et fondatrice en 2009, de New Faces, New Voices, un réseau de professionnelles de la finance visant à faire une meilleure place aux femmes dans les instances de direction des entreprises : « En finance par exemple, je peux les compter sur mes dix doigts ».

Beaucoup de ces femmes continuent effectivement d’être victimes de discrimination au moment de créer leurs entreprises, à cause notamment de certains clichés et préjugés qui ont la vie dure. Ainsi, nombreuses sont les banques qui leur claquent la porte au nez simplement par manque de confiance. De ce fait, beaucoup des femmes en Afrique sont moins bancarisées que les hommes alors même qu’il a été démontré que ces « businesswomen » prennent en général moins de risques financiers que les hommes et que leurs affaires ont un taux d’échec plus faible. « Au Rwanda, il y a à peine quinze ans, une femme ne pouvait ouvrir un compte bancaire sans l’autorisation de son mari », a rappelé Donald Kaberuka, rwandais et président de la Banque africaine de développement (BAD). C’est pourquoi la plupart des femmes d’affaires africaines démarrent avec leurs propres fonds.

Après de longues années de combat, les femmes entrepreneures africaines forcent aujourd’hui le respect en désamorçant les préjugés et les clichés les plus tenaces sur le continent. C’est d’ailleurs pour les encourager que la BAD a récemment annoncé l’idée de lancement d’un « prix féminin de l’innovation en Afrique » destiné à distinguer les femmes porteuses de projets les plus innovants et à consacrer la reconnaissance de l’implication de la femme dans les efforts de développement du continent africain.

Les femmes entrepreneures : puissant levier de l’économie africaine
 
 
 
 

AE ENTREPRISE

AEInc_logo11

Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.

+ Plus d'info...

AE MAGAZINE

AEmag_logo11

Afrique Expansion Magazine


Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques...

+ Plus d'info...

FORUM AFRICA

ForumAfrica_logo11

Forum Africa


Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...

+ Plus d'info...

Contact

Afrique Expansion Magazine.
Revue des affaires et des partenariats Nord-Sud
Une publication du groupe Geramcommunications

  • Tel: +1 (450) 902-0527
  • Fax: +1 (514) 393-9024
  • Équipe

AEM-small46