Menu

G20 : engagement à soutenir l’économie africaine

« Nous sommes prêts à aider les pays africains intéressés" et "encourageons le secteur privé à saisir les opportunités économiques africaines en soutenant une croissance durable et la création d'emplois », écrivent les membres du G20 réunis à Hambourg en Allemagne, dans leur déclaration finale.

« Nous devons créer au sud du Sahara les conditions pour que les gens puissent y évoluer, se former et générer de la valeur pour eux et leur famille », a plaidé la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, dans la presse allemande. Avec un seul un pays du continent membre du G20, l’Afrique du Sud, le développement économique africain n’avait jusqu’à présent, jamais été à l’agenda des principales économies mondiales. C’est donc la première fois que le G20 s’engage concrètement à soutenir l'économie du continent.

« Nous avons pour la première fois un plan de développement pour et par l'Afrique, et nous pouvons désormais travailler avec l'Afrique », s'était réjouie la chancelière allemande Angela Merkel lors de l'ouverture du sommet. Cet engagement envers l’Afrique fait suite à celui de mars dernier lors du G20 Finances à Baden Baden, en Allemagne.

Les grandes puissances de ce monde avaient alors lancé, sous l’impulsion de Mme Merkel, l’initiative Compact with Africa devant aboutir sur une coopération solide entre les pays partenaires (Maroc, Côte d’Ivoire, Rwanda, Sénégal, Tunisie) et les organisations financières internationales comme la Banque mondiale, la Banque africaine de développement et le FMI pour promouvoir l’investissement privé dans ces pays et endiguer l’immigration africaine en Europe.

Ainsi, étaient invités à Hambourg pour les deux jours du sommet et dans une démarche qui se voulait ouverte « à tous les pays africains », les dirigeants du Ghana, d’Éthiopie, du Niger, d’Égypte ou encore du Mali, aux côtés des institutions financières internationales censées apporter un soutien technique aux États pour leurs réformes.

Pour autant, ce partenariat prôné par la chancelière allemande, ne va pas se traduire par un plan d’aide habituel. Il s’agit, avant tout, de constituer « une opportunité d’attirer les investissements, les bénéfices et les emplois » et de rendre ces pays plus attrayants pour les financements privés, a confié un responsable du ministère allemand des finances aux médias.

Par ailleurs, pour Angela Merkel, si l’on espère endiguer les flux d’immigrants arrivant sur les côtes européennes, il faut s’attaquer aux causes de cette migration en offrant des perspectives aux populations dans leurs pays. « Le développement population pour créer un futur convenable aux jeunes et ainsi réduire la pression migratoire », a ainsi indiqué sa porte-parole. Pour rappel, l’Allemagne a accueilli plus d'un million de demandeurs d'asile depuis deux ans et a nettement augmenté son aide au développement, la portant à 0,7% de son PIB, selon l'ONG One.

Mais, beaucoup d’ONG doutent que cette initiative se montre à la hauteur des promesses de Mme Merkel et des autres pays développés car elle ne concerne actuellement que sept pays qui attirent déjà les investisseurs et qui sont loin d'être les principales sources d'immigration en Europe. « L'initiative du G20 repose sur la supposition, d'une naïveté dangereuse, que développer l'investissement privé aidera automatiquement les plus pauvres du continent », a ainsi critiqué Oxfam, l’ONG britannique.

Pour One, « il faut encore que les conditions d'investissement soient bonnes, avec une population bien formée », ce qui implique à la fois « une aide publique massive et une hausse des dépenses des pays africains » dans l'éducation. C’est pourquoi, la prix Nobel de la paix Malala Yousafzai et le chanteur Bono, cofondateur de l’ONG, ont appelé, la veille du sommet, le G20 à s'engager plus nettement, faute de quoi leur sommet serait « un échec ».



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire