Menu

L’ubérisation de l’économie : les limites d’une organisation

Depuis ses débuts, cette révolution a bousculé bien des habitudes et façonné un nouveau modèle économique. On l’a dit. Seulement il n’y a pas eu que des fleurs qui ont tenu leurs promesses. Comme tout système, Uber a ses limites et en bousculant l’ordre établi, il a provoqué une certaine casse.

Les énormes bénéfices d’Uber profitent aux investisseurs et aux usagers, mais peu aux travailleurs de cette industrie. Ces derniers, libérés de certaines « contraintes » administratives devaient y voir un tremplin intéressant. Las, cela n’a fait que conforter une certaine précarité dans le milieu du travail. Ce qui a provoqué les affrontements que l’on sait à travers le monde avec des organisations syndicales. La société californienne avait pourtant une marge intéressante compte tenu de son caractère innovant. Sauf qu’il n’était manifestement pas dans l’esprit des initiateurs du projet d’en répartir raisonnablement les profits.

Ensuite, la première conséquence sociale de l’arrivée d’Uber a été la crainte de voir détruire les emplois bien installés de « l’ancien système ». Le déploiement sans trop de contraintes de cette formule et la légèreté d’exploitation ont mis plusieurs fois le feu aux poudres avec les chauffeurs de taxi, par exemple. Ces derniers se sont plaints des règlements extrêmement serrés de leur condition alors que leurs concurrents bénéficiaient de plusieurs largesses. Au-delà des corporatismes visiblement secoués, il faut avouer que cela faisait un peu fort le café de se faire couper une partie de l’herbe des transports de la personne sous le pied. Au nom de la liberté d’entreprise ?

Au-delà de cette rivalité, il y a aussi les conditions de travail de tous ceux qui font tourner cette économie dite collaborative ou du partage. Ici, l'ubérisation a trouvé ses limites dans l’exploitation de ces « petites mains ». Parce que dans l’environnement direct de la liberté des chauffeurs, rode une subordination presque totale aux décisions de cet opérateur. Cela a longtemps concerné le prix des courses et de l’échelonnement des commissions. Ensuite, la notion de salariat vole en éclat puisque ce sont ces petites mains qui doivent assumer leur protection sociale en plus de leur outil de travail.

Sur le plan fiscal, Uber a longtemps profité des dispositions dans plusieurs pays pour passer outre les obligations en matière de taxes. L’entreprise californienne a plusieurs fois invoqué la localisation hors-pays de ses serveurs pour se soustraire à une taxation en bonne et due forme. Il faut donc dire qu’avec des revenus de plusieurs millions de dollars, des revenus échappaient ainsi au Trésor public.

Ces impairs sont en train de se régler au « cas par cas », l’exercice de cette profession épousant petit à petit les exigences des lois et normes sociales que celles du travail. Uber est cependant loin d’être rentré dans le rang. Il a plutôt permis de mettre un peu à nu les limites, cette fois, de l’industrie du taxi devenue arrogante et offrant un service de moindre qualité au fil des décennies. Monopole brisé mais aussi, privilèges cassés et service amélioré. C’est déjà cela de gagné pour les usagers.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire