Menu

Enlèvements et prises d'otage en Afrique : une industrie en plein essor

Le 10 juin dernier, la police de Lagos, au Nigéria, appréhendait Chukwudubem Onwuamadike, alias Evans, le « roi du kidnapping » après des heures de fusillade. Une arrestation qu'elle a présenté comme un trophée de sa lutte contre le kidnapping. Et pour cause! Avec près de deux enlèvements par jour, le kidnapping est devenu un fléau pour les Nigérians, et une véritable industrie pour les criminels.

Evans par exemple, s’est en quelques années bâti une fortune considérable en rançonnant les riches familles de ses victimes, au point d’acquérir deux maisons au Nigeria et deux autres au Ghana, selon ses propres aveux.

Même si cette arrestation demeure symbolique, elle envoie malgré tout, un signe fort qui tend à démontrer les efforts des autorités dans sa guerre contre les enlèvements. Selon le quotidien local Daily Trust, il y aura eu 630 enlèvements en un an, entres les mois de mai 2016 et 2017, à travers le territoire, dont 200 depuis janvier. Ce qui place le Nigeria dans le top 10 des pays les plus à risque dans ce domaine d’après le baromètre de NYA International, une organisation de conseil en gestion des risques et des crises. Un chiffre largement sous-évalué selon les spécialistes car beaucoup de familles ne rapportent pas les enlèvements la plupart du temps.

Perçue comme un moyen efficace de s’enrichir rapidement, cette pratique a tendance à se développer davantage dans un contexte de chômage de masse, de criminalité généralisée et de carence de l’État dans ce domaine. Au Nigéria, les rançons demandées tournent en moyenne autour de 10 millions de nairas, soit un peu plus de 30 000 dollars. Le phénomène a pris plus d'ampleur sur l'ensemble du continent africain ces dernières années, avec l'émergence des groupes terroristes comme Boko Haram ou Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) qui s'en servent pour le recrutement et le financement de leurs opérations terroristes.

C’est donc un business lucratif pour les criminels ou les terroristes qui peuvent garder leur victime en captivité pendant des mois car ils sont persuadés que la famille ou le gouvernement du pays d'origine, notamment si c'est un Français (la France a la réputation de payer les rançons contrairement aux États-Unis), finira par payer.

Les enlèvements des touristes concernent surtout les salariés des multinationales de différents secteurs mais plus particulièrement du secteur minier. Ainsi, en mars dernier, 5 salariés d’une société minière canadienne Banro ont été enlevés en République démocratique du Congo (RDC) par des hommes armés non identifiés sur le site de la mine d'or Namoya dans la province de Maniema, dans l’est du pays.

Des hommes non identifiés auraient pénétré dans l’enceinte du site minier, sans doute avec la complicité des gardes de sécurité et auraient enlevé trois Congolais, un Tanzanien et un Français. Après la libération des trois Congolais, les négociations se sont poursuivi pour les deux étrangers. À la fin du mois de mai, le président français Emmanuel Macron s'est félicité de la libération du Français sans donner de détails sur le sort du Tanzanien.

L’entreprise Banro avait déjà été victime d’une attaque le mois précédent cet enlèvement, cette fois un peu plus au nord, dans le Sud Kivu. Trois policiers et un assaillant avaient été tués.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire