Menu

L'humanitaire : Concurrence et chasse aux fonds

Il aura fallu quelques crises bien senties et des accusations envers des organismes à la réputation bien établie pour que l’on se rende compte véritablement de certaines choses. Au-delà des bonnes intentions, la croissance de ces entreprises nécessite l’apport de sommes d’argent de plus en plus considérables. Bien souvent au mépris de certaines valeurs qui devraient motiver les différentes actions.

Dans une entrevue donnée au quotidien français Libération il y a quelques années, la géographe Sylvie Brunel racontait alors pourquoi elle avait démissionné de la présidence d'Action contre la faim (ACF) où elle exerçait diverses responsabilités et après avoir été responsable de la recherche à Médecins sans frontières. Auteur de nombreux ouvrages, souvent critiques à l'égard du tiers-mondisme, elle disait que « les ONG, qui exigent la transparence de tout le monde et qui passent leur temps à donner des leçons aux autres, sont loin de se l'appliquer à elles-mêmes. Ces structures ont produit des nomenklaturas qui n'ont plus rien d'humanitaire, ni dans leurs rémunérations, ni dans leur mentalité. Le business tourne et il s'agit de ne pas le perturber. Il y a peu d'évaluations des actions et, lorsqu'elles existent, elles ne sont pas divulguées. » Au cœur de ces dérives, les énormes sommes d’argent collectées qui ne servent bien plus souvent qu’à entretenir notoriété, visibilité et personnel pléthorique.

Comment et où prendre de l’argent ?

Avec l’assiette des fonds publics, quoiqu’importante mais de plus en plus maigre, la sollicitation auprès du public et de certaines entreprises privées a poussé à une concurrence des plus effrénées. C’est aux mêmes portes que frappent les milliers d’ONG qui officient à travers le monde. Et là, ça joue véritablement dur. Les agences de collecte de fonds sont désormais érigées en cabinets financiers rémunérés selon les barèmes en vigueur dans l’univers du commercial et du marketing. Une dimension relevée par l’historien Patrick Gillard qui indiquait au Courrier International que « cette regrettable concurrence s’explique en partie par le fait que les grandes ONG, comme d’autres secteurs d’activités jadis préservés des logiques mercantiles, tels la culture et le social, n’échappent plus à la contamination de ces impératifs commerciaux propagés par des multinationales désireuses d’investir dans les pays bénéficiaires de l’aide. »

Celles que l’on a appelé à raison les multinationales de l’humanitaire doivent désormais générer des budgets absolument colossaux. À l’Organisation des nations unies (ONU) on évaluait l’année dernière à des montants impressionnants, les besoins mondiaux. Le rapport du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) publié à cet effet, parlait d’un budget humanitaire mondial d'environ 25 milliards $US, cinq fois plus qu’en 2006. C’est dire !

Chacun des ONG tient donc naturellement à faire sa part, localement ou internationalement, et « prendre sa part ». Il n’est pas exagéré de le dire, puisque la coopération internationale a largement quitté les bancs de l’assistance et du bénévolat pour ceux d’un secteur où l’on fait désormais carrière. Le plus lamentable dans toute cette histoire est que ce sont les États qui contribuent pour beaucoup au financement de toutes ces entreprises. La solidarité et la bonne conscience aidant, les milliards coulent à flot mais ne se rendent pas nécessairement là où il faut. Et comme on ne rend presque pas de compte à personne, vogue la galère humanitaire et tant pis, un peu, pour ceux qui souffrent et sont dans le besoin. Les humanitaires eux, gèrent.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire