Menu

Richesse – Au Canada, des gagnants et des perdants de la crise…

Comme dans la plupart des pays industrialisés, la crise amorcée en 2007-2008 a eu d’importantes répercussions au Canada, faisant son lot de gagnants, mais également de perdants. En jetant un regard global sur la situation des grandes fortunes canadiennes, on réalise que tout est fonction du domaine dans lequel évoluent ces individus et entreprises.

Chute des cours des matières premières, pertes d’emplois, ralentissement économique et redéfinition technologique dans de nombreux secteurs, le Canada, bien qu’il ne s’en soit pas si mal tiré, a comme tous ses acolytes occidentaux subi les contrecoups de la crise économique mondiale. Avec une économie fortement tributaire des ressources naturelles, notamment du pétrole, le choc était somme toute inévitable. Mais alors que les multinationales du domaine énergétique battent de l’aile, certaines grandes entreprises et familles nichées dans d’autres secteurs ont plutôt profité de la « crise » pour faire fructifier leurs avoirs.

Selon le palmarès 2016 du magazine Forbes, le Canadien le plus riche est encore et toujours David Thompson (25e au monde), à la tête de l’empire médiatique Thompson Reuters, dont la fortune personnelle est évaluée à 23,8 milliards de dollars US. Du côté de la Belle Province, la palme revient à Lino Saputo et ses 4,4 milliards (338e au monde) qui dirige avec sa famille l’entreprise Saputo, un géant mondial de l’agroalimentaire, principalement dans le domaine du fromage.

Point commun entre ces deux milliardaires ? Ils ont su profiter de la crise mondiale, Thompson en coupant des milliers de postes et réduisant ses coûts comme partout dans l’industrie médiatique, et Saputo en profitant de la baisse des prix et denrées qui alimentent son empire fromager. Et ils ne sont pas les seuls Canadiens ou Québécois à avoir su profiter de la conjoncture économique à première vue défavorable, mais qui crée d’intéressantes occasions d’affaires pour qui sait les voir.

Alain Bouchard pèse 3,1 milliards de dollars US et dirige l’entreprise Alimentation Couche-Tard, numéro un de l’exploitation de dépanneurs en Amérique. Alors que la panique semblait prise dans la vente au détail, le Québécois et son entreprise basée à Laval en ont profité pour faire un nombre record d’acquisitions bon marché, en plus de quatre transactions majeures, une stratégie qui s’est avérée fort lucrative. La marque au hibou est aujourd’hui un joueur de premier plan au Canada comme aux États-Unis, mais également en Europe avec une présence dans 13 pays grâce à plus de 1500 enseignes. Et tout ça réalisé ces dernières années de crise financière. « Une crise, quelle crise ? », dirait probablement le roi des dépanneurs Alain Bouchard, un entrepreneur né.

Un autre domaine qui a pris beaucoup d’expansion ces dernières années est sans conteste celui de la technologie et de l’internet, un secteur qui ratisse large. Cela se vérifie bien sûr au sein des grandes fortunes canadienne avec l’arrivée récente de nouveaux milliardaires qui se sont mis riches grâce à des marques inconnues il y a 5 ou 10 ans, mais aujourd’hui devenues incontournables. Garrett Camp, co-fondateur et président du service de taxis Uber, est la 3e fortune du pays avec ses 6,2 milliards $US. L’ingénieur Jeffrey Skoll, premier employé et premier vrai président de l’entreprise en ligne eBay, vaut quant à lui 5 milliards, tout juste devant le co-fondateur du site PokerStars Mark Scheinberg et sa fortune estimée à 4,1 milliards $.

Ceux qui perdent...

Habituée de dominer le classement québécois des plus fortunés, la famille Bombardier-Beaudoin en a pris pour son rhume durant la crise, passant même près de quitter le club sélect des milliardaires. Crise oblige, les ventes d’avions d’affaires privés ont chuté alors que l’entreprise Bombardier tentait de lancer sa C-Series dans laquelle elle a englouti des milliards de dollars. L’effondrement boursier qui a suivi a fait perdre des centaines de millions de dollars à la famille en moins de 12 mois. Pour l’avionneur, la crise fut non seulement réelle, elle fut quasi dramatique !

Mais si on cherche les véritables perdants canadiens des récents soubresauts économiques, il faut regarder au-delà des grandes fortunes du pays. Autrefois considéré comme le pays le plus égalitaire de la planète, le Canada est l’endroit au monde, mis à part les États-Unis, où les inégalités de revenus ont le plus progressé en quelques décennies. Comme le dénotait Radio-Canada, « depuis 30 ans, le club des 1 % les plus riches a capté 37 % de la hausse des revenus de tous les Canadiens ».

Selon l'économiste Pierre Fortin cité par la journaliste Tamara Alteresco, les forces du marché et le désengagement de l'État dans la redistribution de la richesse explique ce phénomène au pays. « Il y a des forces globales qui sont le changement technologique, qui favorisent les gens plus riches et plus éduqués, et la mondialisation qui défavorise les gens au bas de l'échelle », explique-t-il. Et devant pareille mouvance, « le résultat final est fortement influencé par la capacité de lever des impôts, de façon à contrer les inégalités », ajoute l’économiste.

C’est vrai au Canada comme dans d’autres pays : la crise a fait de malheureux perdants, mais aussi de grands gagnants. Reste qu’au final le salarié moyen gardera toujours l’impression que les riches de ce monde continuent de s’enrichir en dépit des aléas de l’économie et que c’est au bon peuple d’éponger la note. L’énoncé peut avoir l’air simpliste, mais il n’en est pas moins vrai. Regardez la situation canadienne.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire