Menu

Richesse – « Encore plus pour ceux qui ont tout! »

Ce titre évocateur tiré et adapté d’une étude produite par l’organisation Oxfam illustre parfaitement l’état et le partage de la richesse sur la planète en 2016 : les riches s’enrichissent, les pauvres s’appauvrissent et l’écart entre les deux est plus grand que jamais.

Intitulée « Insatiable richesse : toujours plus pour ceux qui ont déjà tout », l’étude produite par Oxfam il y a presque un an a de quoi inquiéter dans un monde qui, malgré les plaidoyers pour davantage de partage et justice sociale, continue encore et toujours de creuser l’écart entre fortunés et pauvres, entre le 1% et les autres 99%.

« Si la pauvreté a plutôt régressé partout dans le monde, l’écart entre les riches et les pauvres a, lui, tendance à s’accentuer. Les pauvres sont un peu moins pauvres, mais les riches de plus en plus riches », résumait Manon Aubry, chargée de plaidoyer à Oxfam, dans le préambule accompagnant l’accablant rapport.

Si le classement 2016 du magazine Forbes des plus grosses fortunes mondiales montre que le nombre de milliardaires a légèrement diminué depuis l’an dernier (1810 contre 1826 en 2015), les données compilées par Oxfam fin 2015 indiquent clairement que les inégalités s’accentuent, un mouvement qui a même pris de l’ampleur durant la récente crise amorcée en 2007-2008.

« La part détenue par les 1 % les plus riches était de 44 % en 2009. Si l’on ne fait rien, elle dépassera les 50 % en 2016 et sans doute 54 % en 2020. Aujourd’hui déjà, les 80 individus les plus riches possèdent autant que 3,5 milliards de personnes dans le monde. C’est tout simplement intolérable », s’indignait encore Manon Aubry en marge de la publication de l’étude d’Oxfam.

En fait, la prédiction de l’organisation pour 2016 s’est plutôt réalisée... dès 2015 ! Comme le démontre Oxfam, les chiffres pour étayer cette réalité ne mentent pas alors que la moitié la plus pauvre des habitants du monde a vu son patrimoine fondre de 1000 milliards de dollars depuis 2010, une diminution vertigineuse de 38% alors que 400 millions de personnes s’ajoutaient à la planète. Durant la même période, les avoirs des 62 fortunes mondiales les plus imposantes prenaient la direction inverse en se bonifiant de 542 « petits » milliards de dollars pour atteindre la somme de 1760 milliards, soit plus que le PIB de pays développés comme l’Espagne ou l’Australie.

Qui, où et comment ?

Quand on regarde tous ces chiffres et classements, on constate peu de changement ces dernières années. Pour la 17e fois en 22 ans, l’Américain Bill Gates (Microsoft) trône au sommet avec une fortune estimée à 79,3 milliards $, tout juste devant l’Espagnol Amancio Ortega (Zara) qui suit riche de ses 77,5 milliards. Le célèbre investisseur américain Warren Buffett (Berkshire Hathaway, 65,9 G$) et le magnat mexicain des télécommunications Carlos Slim Helu ((50 G$) complète ce club sélect des personnalités pesant plus de 50 milliards de dollars. La première femme au classement est la Française Liliane Bétancourt (36,1 G$) alors que la première fortune africaine, le Nigérian Aliko Dangote (14,3 G$), pointe au 49e échelon.

Au point de vue géographique, « The Money Project » cité par Le Figaro nous apprend que 58% des plus grandes fortunes mondiales proviennent des États-Unis, suivit de loin par l’Europe (16%) et la Chine (12% en incluant Hong Kong). Fait surprenant, aucune des personnes les plus riches de la planète ne réside au Royaume-Uni, au Canada, en Australie, au Japon ou en Russie.

Autre élément d’analyse intéressant, les secteurs qui ont le plus fructifié sont la finance, la pharmacie, les industries extractives et les nouvelles technologies, tous des domaines où la comptabilité « créative » et la délocalisation des profits permettent d’engranger toujours plus de bénéfices. « Mais ces bénéfices n’ont été possibles que parce que les grandes compagnies ont largement profité d’un système fiscal international très favorable. La première cause de l’inégalité, c’est l’évitement de l’impôt », soulignait encore avec justesse Manon Aubry de l’organisation Oxfam.

On le voit bien avec ce rapide survol, il n’y a rien de plus inégal que la richesse et ce, même au sein des plus riches. Point de départ de cette réflexion sur la richesse que nous amorçons aujourd’hui : la publication par Forbes Afrique du palmarès des plus grandes fortunes d’Afrique francophone, un portrait qui montre là aussi un grand écart avec leurs homologues anglophones.

Nous amorcerons notre dossier au Canada où la crise des dernières années a fait des gagnants, mais également plusieurs perdants. Notre journaliste Vitraulle Mboungou tournera ensuite son regard vers le continent africain avec une analyse en deux temps qui se concentrera sur la disparité entre grandes fortunes francophones d’une part, suivie d’une observation de la situation en Afrique anglophone. Où se retrouvent ces fortunes, pourquoi pareille croissance du côté anglais et qu’est-ce qui explique cet important écart de richesse sont quelques unes des questions qu’elle tentera d’éclairer.

Si la richesse ne fait pas foi de tout, elle n’en demeure pas moins un important indicateur de la vivacité économique d’un pays, d’une région ou d’un continent. Analyser sa répartition permet donc de dégager des tendances lourdes et, de manière plus générale, des orientations qui guident la marche économique des coins du monde observés. C’est donc un dossier à lire tout au long de la semaine dans les pages Web d’Afrique Expansion, votre pont économique entre l’Amérique et le continent africain.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics
×
Newsletter

Abonnez-vous à notre infolettre

* Obligatoire