Menu

Allemagne-Afrique : relations économiques sous conditions

Sur le plan économique, les rapports entre Berlin et l’ensemble des pays africains sont généralement subordonnés à la politique européenne. Cependant, la diplomatie allemande a tracé quelques lignes de partage en termes de souveraineté. Pour l’État fédéral allemand, il faut encourager les réussites en matière de développement en coopérant sur un pied d’égalité avec les partenaires africains.


Les politiciens allemands ne sont pas naïfs et ont, depuis, su mesurer la dimension de leur engagement. Ils ont fini par intégrer que les enjeux du continent africain sont complexes et obligent à poursuivre une approche globale. Il s’agit, de préciser la diplomatie allemande, d’adapter les objectifs et priorités par rapport à la stratégie pour l’Afrique adoptée par le gouvernement fédéral en 2011 et bonifiée en 2014. Cette approche, indique-t-on, « doit mettre en relief les chances offertes par une coopération à égalité de droits avec l’Afrique fondée sur des valeurs et sur les droits de l’homme et axée sur l’intérêt commun, ainsi que nos possibilités de façonner cette coopération ; elle doit aussi identifier les risques et avoir pour but spécifique d’encourager les développements positifs et de contrecarrer les développements négatifs. Pour ce faire, le gouvernement fédéral doit pouvoir formuler activement les priorités, intérêts et objectifs de la politique allemande et agir en amont, rapidement et de façon déterminée et substantielle, tant à l’échelle nationale que dans le cadre de l’action extérieure de l’Union européenne et au sein des Nations Unies.

Des relations commerciales variées

Au cours des dernières années, le rôle de partenaire commercial et d’investissement de l’Afrique a pris une nouvelle dimension pour l’Allemagne, en tant que producteur de matières premières et d’énergie en progression mais aussi dans le domaine des industries de transformation et du tourisme. En 2013 cependant, les échanges entre l’Allemagne et l’Afrique ont connu une baisse de 2,8 % par rapport à l’année précédente pour atteindre 26 milliards d’euros.

Les exportations allemandes ont représenté 13,6 milliards d’euros et marquent également un léger recul par rapport à 2012. Les importations ont quant à elles atteint 12,4 milliards d’euros. Elles continuent d’être dominées par l’énergie et les produits agricoles. Conformément à la tendance observée ces dernières années, les principaux biens exportés sont les véhicules, les machines et les produits chimiques.

Encore des entraves au développement

L’Afrique du Sud est restée en 2013 le principal partenaire de l’Allemagne en Afrique subsaharienne avec un volume de 13,2 milliards d’euros. Ce montant était encore de 9,7 milliards d’euros en 2009.
Le Nigéria s’est à nouveau placé au deuxième rang de ce classement en 2013. Cette évolution ne doit cependant pas masquer le fait que l’Afrique continue de jouer, à l’échelle mondiale, un rôle plutôt secondaire pour l’économie allemande et ne représente que 1,3 % du commerce extérieur allemand.

L’engagement de l’Allemagne

Selon les indications des autorités allemandes, « le gouvernement fédéral œuvre pour que les entreprises allemandes, notamment les PME, puissent participer à la concurrence mondiale dans des conditions équitables en Afrique grâce à un vaste panel d’outils de promotion et de financement des échanges extérieurs. L’Allemagne s’est donné pour objectif d’améliorer le cadre politique et économique africain afin d’y promouvoir un climat favorable aux investissements. Il en a résulté par exemple une nette augmentation de la demande de garanties d’investissement. La part de l’Afrique dans l’ensemble de ces garanties a doublé au cours de la décennie écoulée et représente aujourd’hui environ 19 % d’entre elles. Les entreprises allemandes peuvent ainsi contribuer durablement à l’essor économique du continent.

De plus, Berlin a récemment convenu d’accorder, à l’avenir, des garanties publiques de crédit à l’exportation à des entreprises allemandes en Afrique australe. Ce mécanisme augmente les chances des entreprises allemandes de prendre part à l’essor de l’Afrique subsaharienne. La Fédération des industries allemandes (BDI) souhaite elle aussi étendre davantage son action dans cette région.

Des guichets ont également été créés pour les entreprises allemandes dans certains pays d’Afrique subsaharienne tels que l’Angola, le Ghana, le Kenya et le Nigéria en complément de la chambre du commerce allemande existant en Afrique du Sud. Ces délégations de l’économie allemande fournissent des informations sur l’évolution des marchés de matières premières et de marchandises et conseillent les entreprises allemandes mais surtout, elles visent à ouvrir des portes : celles des décideurs dans les entreprises, les cercles gouvernementaux, les administrations. Des délégations ont été ouvertes en 2010 à Luanda (Angola) et au Ghana et en 2011 au Kenya.

Le gouvernement fédéral a par ailleurs intensifié sa coopération dans le secteur de l’énergie et des matières premières. Un partenariat énergétique a ainsi été fondé avec l’Afrique du Sud en 2013 et un autre est en cours de préparation avec l’Algérie. Des partenariats de ce type ont également été conclus avec le Maroc et la Tunisie en 2012 et le partenariat énergétique avec le Nigéria existe d’ores et déjà depuis 2007. L’Allemagne plaide également pour plus de transparence dans le domaine des matières premières et soutient les initiatives en ce sens.

Voilà en gros la dynamique politique et diplomatique qui sous-tend l’engagement de l’Allemagne en Afrique. Une présence sélective mais solide qui, aujourd’hui, veut prendre une certaine ampleur face à la concurrence des « machines » asiatiques.



Retour en haut

Grands titres

Prev Next Page:
Le Sénégal en cinq points

juillet 28, 2017

Le Sénégal en cinq points

AE ENTREPRISE

logo AE
Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.
Plus d'infos

AE MAGAZINE

  • logo AEM
    Afrique Expansion Magazine

    Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques... + Plus d'info...
    + Plus d'info...

FORUM AFRIQUE EXPANSION

  • logo forum new
    Forum Afrique Expansion

    Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...
    + Plus d'info...

CONTACT

  • Afrique Expansion Magazine est une publication du groupe Geramcommunications Inc.
    Tel: +1 (450) 902-0527
    Fax: +1 (514) 393-9024
    Email:
    Équipe
    facebookTwitterYoutubeLinkedin

Web Analytics