banner_38_940x100
 
 
 
 
 
 

Kenya : saisie de 1,5 tonne d'ivoire en provenance d'Ouganda

Envoyer Imprimer PDF

NAIROBI, Kenya - Les autorités kényanes ont saisi mardi soir dans le port de Mombasa 1,5 tonne d'ivoire cachée dans un conteneur à destination de la Malaisie, a annoncé mercredi le Service kényan de la Faune sauvage (KWS).

"L'ivoire était dissimulé sous la forme de 69 paquets de plusieurs pièces, ayant l'apparence de poisson séché" et enduits d'une forte odeur de poisson visant à déjouer le flair des chiens, a indiqué le porte-parole du KWS, Paul Udoto, dans un communiqué.

Certains paquets contenaient de l'ivoire travaillé et poli, mais l'essentiel - près de 1,3 tonne - était constitué d'ivoire brut, a-t-il précisé.

Selon les documents de douane, le conteneur saisi était arrivé au Kenya le 12 juin, en provenance d'Ouganda, et était destiné à la Malaisie.

Les experts estiment qu'un kilo d'ivoire se vend autour de 1.500 euros au marché noir, ce qui permet d'évaluer la valeur de la cargaison saisie à environ 2,25 millions d'euros.

Cette saisie intervient 48 heures après la signature par le président américain Barack Obama d'un décret débloquant 10 millions de dollars pour la lutte contre le trafic de la faune et la flore sauvages en Afrique.

En janvier, 600 pièces d'ivoire, d'un poids de deux tonnes, avaient déjà été saisies à Mombasa, principal port d'Afrique de l'Est et deuxième ville du Kenya. La cargaison, en provenance de Tanzanie, était destinée à l'Indonésie.

Les autorités malaisiennes avaient de leur côté saisi, en décembre 2011, 15 tonnes d'ivoire dans des conteneurs embarqués à Mombasa et destinés au Cambodge.

Le commerce de l'ivoire est, à quelques exceptions près, interdit depuis 1989, mais la contrebande très lucrative de défenses d'éléphants est en forte hausse ces dernières années, alimentée principalement par la forte demande en Asie et au Moyen-Orient où l'ivoire est utilisée en médecine traditionnelle et dans la fabrication d'objets décoratifs.

Plus de 25.000 éléphants d'Afrique ont été braconnés en 2012, selon les estimations de la Cites (Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction). Celle-ci estimait en juin 2012 que le braconnage des éléphants était à son pire niveau depuis une décennie et que le volume des saisies d'ivoire enregistrées avait atteint celui de 1989, date d'interdiction du commerce mondial de l'ivoire.

L'éléphant d'Afrique est inscrit sur la liste des espèces menacées de la Cites: sa population actuelle est estimée à environ 472.000 individus, après être tombée à 600.000 dans les années 1980 contre plusieurs millions d'individus au milieu du XXe siècle.

Kenya : saisie de 1,5 tonne d'ivoire en provenance d'Ouganda
 
 
 
 

AE ENTREPRISE

AEInc_logo11

Afrique Expansion Inc.

Créée en 1995, Afrique Expansion Inc. est une firme de consultants en communication et développement international dont la mission est de promouvoir les relations et les partenariats d’affaires entre les entreprises canadiennes et africaines.

+ Plus d'info...

AE MAGAZINE

AEmag_logo11

Afrique Expansion Magazine


Depuis 12 ans, Afrique Expansion Magazine est une revue internationale des affaires qui fait la promotion des échanges commerciaux et des partenariats d’affaires entre l’Afrique et les Amériques...

+ Plus d'info...

FORUM AFRICA

ForumAfrica_logo11

Forum Africa


Rendez-vous d’affaires Organisé par Afrique Expansion Magazine. Il réunit des entrepreneurs, personnalités politiques et dirigeants d’organismes publics et privés...

+ Plus d'info...

Contact

Afrique Expansion Magazine.
Revue des affaires et des partenariats Nord-Sud
Une publication du groupe Geramcommunications

  • Tel: +1 (450) 902-0527
  • Fax: +1 (514) 393-9024
  • Équipe

AEM-small47